Apprendre L’espagnol

L’espagnol

L’espagnol(en espagnolespañol), ou lecastillan, est une langue romane parlée en Espagne et dans de nombreux pays d’Amérique et d’autres territoires dans le monde associés à un moment de leur histoire à l’Empire espagnol.

La langue espagnole, issue du latin vulgaire parlé autour de la région cantabrique, au nord de la péninsule Ibérique, s’est diffusée en suivant l’extension du Royaume de Castille et fut menée en Afrique, aux Amériques et en Asie Pacifique avec l’expansion de l’empire espagnol entre le xve et le xixe siècle, circonstances historiques qui en font la langue romane la plus parlée dans le monde actuellement.

L’espagnol est maintenant la langue maternelle d’environ 468 millions de personnes et est utilisé par près de 559 millions de personnes2,3, ce qui la hisse au troisième rang mondial pour le nombre de locuteurs, derrière le chinois mandarin et l’anglais, et au deuxième rang pour le nombre de locuteurs de naissance4,5.

L’espagnol est l’une des principales langues de communication internationale, avec l’anglais ou le français3.

10 conseils pour apprendre l’espagnol plus rapidement

Comme toute autre langue Apprendre l’espagnol, n’est pas facile, mais voici dix moyens infaillibles pour l’apprendre plus vite :

1 CHANTEZ AVEC LA MUSIQUE

Si vous vous rappelez de mon précédent exposé sur la musique espagnole intitulé les 3 raisons pour lesquelles j’ai appris l’espagnol, vous vous souviendrez alors que la langue et la culture espagnoles sont empreintes de passion – ou plutôt de pasión, comme ils disent. Par conséquent, il existe des tonnes (j’ai bien dit des tonnes !) de ballades d’amour. Et, si vous ne l’avez pas déjà remarqué, les ballades sont géniales, car elles sont lentes et faciles à chanter. Commencez par « Perdon » de Nicky Jam.

​2 REGARDEZ LES TELENOVELAS

Si vous pensiez qu’apprendre des phrases telles que : « c’est la femme de ménage qui l’a fait ! » ou « ton jumeau maléfique est revenu d’entre les morts » n’était pas très utile, je dois vous dire que vous vous êtes cruellement trompé. Les telenovelas – ou séries télévisées latino-américaines – sont un excellent moyen d’apprendre à suivre des conversations de façon relativement simple (et oui, plutôt dramatique !). Si vous n’avez aucune envie de plonger au cœur de telenovelasentièrement en espagnol, certaines séries, tels que Ugly Betty et Jane the Virgin n’utilisent l’espagnol qu’avec parcimonie (et sous-titres à l’appui !).

3 LISEZ TOUT CE QUE VOUS POUVEZ

En Espagne, il existe une multitude d’excellents écrivains, laissez-vous donc emporter par la littérature espagnole. Mais n’oubliez pas pour autant de lire les magazines et les livres de cuisine. Cela préparera votre esprit à visualiser les mots et à vraiment les comprendre. (Autrement, votre flan pourrait bien finir par empoisonner tout le monde et vous en seriez l’unique responsable !)

​4 AMÉLIOREZ VOS TRAJETS QUOTIDIENS

Que vous vous rendiez à l’école ou au travail à pied, en voiture ou en train, vous avez toujours la possibilité de télécharger des podcasts hispanophones. Une demi-heure par jour peut faire toute la différence, si vous utilisez ce genre de « temps libre » de façon productive.​5 TRADUISEZ

Si vous lisez ou entendez quelque chose autour de vous, essayez de le traduire en espagnol. Cela vous rendra plus attentif à votre environnement et vous pourrez alors mieux percevoir les mots à apprendre ou à étudier. Vous pourrez même écrire vos messages Facebook en deux langues.

TROUVEZ UN AMOUREUX HISPANOPHONE

Mais pour de bon ! Si jamais l’objet de votre amour parle la langue que vous êtes en train d’apprendre, il pourra alors vous aider à la maîtriser plus rapidement. Vous pouvez également trouver un ami hispanophone, ce qui aboutira plus ou moins au même résultat, mais comme la culture espagnole se prête particulièrement à la passion, un contexte romantique vous permettra simplement de l’apprendre plus rapidement.

​7 PARTEZ VIVRE EN ESPAGNE ! OU AU PÉROU OU…

Partez vivre dans un pays de langue espagnole. Et parlez tant que vous pourrez. Mon père s’est installé en Amérique du Sud lorsqu’il avait une vingtaine d’années et, bien qu’il n’ait jamais pris de cours d’espagnol de sa vie, il maîtrise très bien la langue. Son secret ? Il a acheté un dictionnaire, est allé se détendre sur une plage colombienne et a appris des habitants intéressés par ce gringo (cet étranger) le sens et la prononciation des mots, à grand renfort de gestes de la main pour mieux se comprendre mutuellement.

​8 OU AU MOINS VOYAGEZ DANS UNE DESTINATION HISPANOPHONE (PUIS, PRATIQUEZ !)

Pratiquer permet de parler parfaitement. Et n’ayez pas honte ! Se tromper est inévitable, même dans votre langue maternelle, vous avez commencé par faire des erreurs. Donc, parlez à un chauffeur de taxi, au serveur – à quiconque – dans un pays hispanophone de préférence afin de pratiquer de la façon la plus juste, chaque jour. Coincé dans votre pays d’origine ? Essayez d’enseigner à votre chien quelques ordres en espagnol ; avoir un chien cultivé n’a jamais fait de mal à personne !

​9 CONSACREZ PLUS D’EFFORTS À VOTRE LEXIQUE

N’écrivez pas un mot unique tel que « taco ». Ce ne serait pas très productif. Au lieu de cela, écrivez des phrases telles que : « ce taco est délicieux » ou « ce taco coûte un dollar ». Les phrases vous feront progresser bien plus que de simples mots et vous pourrez ainsi apprendre encore plus de nouveaux mots et règles de grammaire.

​10 SOYEZ COHÉRENT

Quelle que soit la manière dont vous décidez d’aborder vos études d’espagnol, penser à établir un programme et à le respecter. Si votre objectif est d’étudier au minimum une heure par jour, eh bien faites-le ! Comme pour les exercices, n’espérez pas obtenir des résultats probants après seulement trois heures intensives dès la première semaine. Vous constaterez de réels progrès en travaillant sur une longue période et non en une seule fois.

Souvenez-vous que chaque petit effort compte !

 

 

Voici les phrases importantes à connaître en espagnol.

Les mots  utiles en espagnol et les phrases faciles

La base de la base, c’est réussir à se saluer et à se présenter en espagnol. Commençons par là.

Voici les phrases pour saluer quelqu’un :

  • Pour dire bonjour : « ¡Buenos días! » si c’est le matin, « ¡Buenas tardes! » si c’est l’après-midi et enfin « ¡Buenas noches! » si c’est le soir. Vous remarquerez que l’espagnol utilise des points d’exclamation à l’envers en début de phrase lorsqu’il y a un point d’exclamation à la fin de la phrase. C’est la même chose pour les points d’interrogation.
  • Pour dire « salut » à un ami : ¡Hola! C’est une manière plus informelle de se saluer.
  • Pour dire « au revoir » : Adiós.

Hasta ahora  : à tout à l’heure.

Hasta pronto : à bientôt.

Hasta mañana : à demain. « Mañana » signifie à la fois « demain » et « matin » en espagnol.

Lo siento pero tengo que irme : je vais devoir vous laisser.

¿Quieres dejarme tu número de teléfono/tu e-mail ? Pourrais-tu me donner ton numéro de téléphone / ton email ?

Dale recuerdos a tus amigos : salues tes amis de ma part.

Saurez-vous repérer les similitudes de l’espagnol et du portugais ?

Voici quelques mots de vocabulaire indispensables à connaître en espagnol.

En complément de vous cours d’espagnol travaillez sur les mots de cette liste.

Ils sont utilisés dans la plupart des phrases espagnoles :

  • Sí : oui.
  • No : non.
  • Por favor : s’il vous plaît.
  • Muchas gracias : merci beaucoup.
  • Perdón : excusez-moi. On peut aussi dire « disculpe ».
  • Muy bien : très bien.
  • ¿Y usted? : et vous ? Si vous voulez tutoyer la personne : « ¿Y tú?
  • No hay de qué : je vous en prie. Littéralement : il n’y a pas de quoi.
  • De nada : de rien.

Voici maintenant les phrases à utiliser pour vous présenter à quelqu’un :

  • Me llamo Daniel : Je m’appelle Daniel.
  • Bienvenido : bienvenu.
  • ¿Cómo se llama? : Comment vous vous appelez ?
  • Soy francés : Je suis français. Si vous êtes une femme : Soy francesa.
  • ¿De dónde es? : d’où venez-vous ?
  • Soy de Lyon : je viens de Lyon.
  • Este es el señor Martín : je vous présente (monsieur) Martín. On peut aussi dire « Le presento a Martín ». Si c’est une femme : « la señora ». Si c’est votre épouse : « mi mujer ».
  • Encantada de haberle conocido : je suis enchantée de faire votre connaissance. Si c’est une femme, c’est « haberla ». Pour dire tout simplement « enchanté » : « Encantado ». Ou « encantada » si vous êtes une femme.
  • Fue un placer conocerte : j’ai été ravi de faire ta connaissance.
  • Tengo 12 años : j’ai 12 ans.
  • Igualmente : moi aussi.

 Voici maintenant les mots et les phrases à utiliser pour poser une question en espagnol :

  • ¿Me podría ayudar a…? : pourriez-vous m’aider à …
  • ¿Tiene sal? : est-ce que vous avez du sel ?
  • ¿Qué hora es? : quelle heure est-il ?
  • ¿Hay… ? : Est-ce qu’il y a ?
  • ¿Dónde está el metro? : où se trouve le métro ? Pour dire : « je cherche le métro » : « Estoy buscando el metro ».
  • ¿Dónde se compran los billetes ? : Où achète-t-on les billets ? Le verbe se conjugue (« compra » si ce que vous recherchez est au singulier).
  • ¿Qué es esto? : Qu’est-ce que c’est ?
  • ¿Cómo? ¿Qué? : quoi ?

Pour dire que vous voulez quelque chose : « Querría »  (je voudrais…).

Attention également à bien prononcer ces phrases avec le bon accent espagnol !

Voici d’autres phrases utiles à utiliser en toute situation :

  • Estuvo muy bien : c’était très bien. Pour parler d’un spectacle par exemple. Pour dire « c’était très bon » : « ¡Estaba muy bueno! »

  • Pour dire que vous aimez quelque chose : « Me gusta » (j’aime). Si vous aimez plusieurs choses : « Me gustan ». Pour dire que vous n’aimez pas quelque chose : « No me gusta/an ». « No me gusta(n) mucho » : je n’aime pas beaucoup.

  • Estoy de acuerdo contigo/usted : je suis d’accord avec toi/vous. Je ne suis pas d’accord : « No estoy de acuerdo ».

  • Me gustaría (ir al teatro) : j’aimerais (aller au théâtre).

  • Para mí (no es una buena idea) : pour moi (ce n’est pas une bonne idée).

  • No entiendo : je ne comprends pas. Ou : « Disculpe, pero ne he entendido » : excusez-moi, mais je n’ai pas compris.

  • No, gracias : non, merci.

  • Lo siento mucho : je suis vraiment désolé.

  • No pasa nada : ce n’est pas grave.

  • ¡Enhorabuena! : félicitations !

Pour expliquer que vous ne parlez pas très bien l’espagnol et pour mieux comprendre ce que disent vos interlocuteurs :

  • Hablo un poco de español : je parle un petit peu l’espagnol. Pour dire que vous ne parlez pas du tout l’espagnol : no hablo español .
  • Pour demander à poser une question : ¿Le puedo hacer una pregunta? (je peux vous poser une question ?).
  • Pour demander à la personne de répéter plus lentement : ¿Podría repetirlo más despacio, por favor? (Pourriez-vous répéter plus lentement s’il vous plaît ?). Ou, plus simplement : « ¿Puede repetir ? ».
  • No he oído lo que ha dicho : je n’ai pas entendu ce que vous avez dit. Pour faire répéter votre prof en cours d’espagnol !

Les phrases en espagnol à utiliser dans certaines situations courantes

Voici maintenant des phrases en espagnol qui peuvent servir dans certaines situations.

Tout d’abord, lorsque vous souhaitez demander votre orientation à un hispanophone :

  • ¿Perdone, me puede indicar cómo ir al metro/al centro ? : Excusez-moi, pourriez-vous m’indiquer comment me rendre au métro / en centre-ville ?
  • ¿Estoy perdido, me puede ayudar ? : Je suis perdu, pourriez-vous m’aider ?
  • ¿Dónde está el supermercado? : où se trouve le supermarché ?
  • A la derecha : à droite. A la izquierda : à gauche. Todo recto : tout droit. Al lado de : à côté de.

Lorsque vous souhaitez vous déplacer (en bus, en train, en avion…) :

  • Quisiera un billete para Madrid, por favor : j’aimerais acheter un billet pour Madrid s’il vous plait.
  • ¿A qué hora sale el autobus para la playa? : A quelle heure est le bus pour la plage ? Si c’est un train : el tren. Si c’est un avion : el avión.
  • ¿Dónde puedo comprar los billetes? Où est que je pourrais acheter les billets ?
  • ¿Dónde está la estación de tren más cercana? : Où se trouve la gare la plus proche ?
  • ¿Dónde está la taquilla? : Où se trouve le guichet ?
  • ¿Dónde está la parada de autobús? Où se trouve l’arrêt de bus ?
  • Un billete sencillo : un billet simple. Un billet aller-retour : un billete de ida y vuelta.
  • ¿Puede darme los horarios? Pourriez-vous me donner les horaires.
  • ¿En qué dirección debo ir? Dans quelle direction dois-je aller ?

A l’hôtel et au restaurant :

  • ¿Tiene une habitación libre, por favor ? Est-ce que vous avez une chambre de libre s’il vous plait ?
  • Quisiera reservar una habitación para 3 personas  : je souhaiterais réserver une chambre pour 3 personnes.
  • Quisiera alquilar une habitación /una casa/un apartamento durante 7 días : je souhaiterais louer une chambre / une maison / un appartement pendant 7 jours.
  • ¿Qué restaurante me recomienda en la zona? Quel restaurant me recommandez-vous dans les alentours ?
  • Une cerveza, por favor : une bière s’il vous plaît. Pour un verre de vin : une copa de vino. Pour un café : un cafe. Pour de l’eau : un agua sin gas.
  • ¿Nos podría traer la cuenta, por favor? Est-ce que l’on pourrait avoir l’addition s’il vous plaît ?
  • ¿Dónde se encuentran los servicios? Où se trouvent les toilettes ?

Avec ces quelques phrases, vous devriez pouvoir vous faire comprendre et communiquer en espagnol. Au travail ! Vous pouvez aussi prendre quelques cours d’espagnol si vous avez le temps pour approfondir votre apprentissage et aller plus loin.

Pour réussir à mémoriser les phrases, vous devez absolument les reprendre plusieurs fois. Si vous êtes motivé, vous devriez pouvoir apprendre les mots et les phrases utiles en espagnol en quelques semaines. Voire en quelques jours si vous révisez à temps plein et que vous avez une bonne mémoire.

N’hésitez pas à regarder des films en espagnol pour vous familiariser avec l’accent espagnol et plus largement la manière de s’exprimer dans cette langue.

Si ensuite vous souhaitez aller plus loin dans l’apprentissage de l’espagnol, vous devrez passer pas mal de temps sur la conjugaison.

La conjugaison espagnole est très riche (tout comme l’histoire de la langue espagnole dans son ensemble) et du même niveau que la conjugaison française (contrairement à la conjugaison anglaise, plus  rudimentaire que en cours d’espagnol). C’est sans doute l’élément le plus difficile de la langue espagnole.

La différence entre le “castellano” d’Espagne et l’espagnol en Amérique Latine

L’Espagnol d’Espagne et le castellano qu’on retrouve en Amérique Latine peuvent être perçus comme des cousins linguistiques.

Certes, l’influence de l’espagnol de Christophe Colomb ou Cristobal Colón ne fait aucun doute, mais les années voire les siècles d’indépendance des pays qui composent l’Amérique Latine en ont décidé autrement.

Ainsi, dans cette partie du monde connu pour ses populations accueillantes, chaleureuses et festives, l’utilisation du « vous » ( à différence d’Espagne ) est constant.

A l’usage du “vosotros” et des terminaisons de conjugaison en « eis » ou en « ais » – qui sonnent très étranges pour un latino – on préférera l’usage de la 3ème personne du pluriel.

Par exemple on ne dit pas « ¿Cómo estáis? » mais « Cómo están? ». Et ce, que l’on vouvoie ou non en français.

Par ailleurs, de manière générale alors que l’Espagne n’utilise la formule de politesse “usted(es)” que dans les rares occasions où l’on viendrait à rencontrer le Roi, les latinos s’en donnent à coeur joie et il s’emploie dans la vie quotidienne.

Pour l’anecdote, « gringo » et « ay caramba » ne sont utilisés qu’en Amérique du Sud et pas en Espagne.

Pour vous aider, pourquoi ne pas prendre des cours d’espagnol en ligne ?

Les expressions en espagnol à utiliser au Mexique

Au Mexique, alors que les américains sont appellés « gringo » les français ont aussi leur appellation puisqu’on les surnomme « Franchute ».

« Madre » signifie « mère » en espagnol.

Plus connu pour sa gastronomie épicée, ses belles plages de Cancun, Playa del Carmen et Tulum et la civilisation Maya que pour sa langue, le Mexique – hormis les lieux touristiques du Yucatan où l’on parle anglais – abrite un espagnol particulier.

Reconnu pour son accent très prononcé, l’espagnol du Mexique, diffère considérablement des accents que l’on peut trouver en Espagne, de Madrid jusqu’aux villes d’Andalousie.

Souvent caricaturé par les latinos ou les mexicains eux-mêmes, l’espagnol mexicain est unique en son genre notamment dans le fait que les R sont roulés avec une intensité hors du commun.

Demandez à un mexicain de prononcer le mot “Ecuador” cela donnera “Ecuadorrrrrrrrrrrrrr”.

Autre grand point de différence, la vitesse dans le langage parlé. En effet, lors d’une discussion au Mexique on constate que l’on prend son temps pour émettre, articuler et accentuer chaque mot.

Le « Spanglish » mexicain

L’histoire et la guerre entre le Mexique et les États-Unis d’Amérique, la proximité géographique ou encore la gastronomie Tex-Mex ont eu un impact linguistique dans le vocabulaire espagnol au Mexique.

En effet, à la différence des pays d’Amérique du Sud et à l’instar de pays comme Puerto Rico et la République Dominicaine l’espagnol mexicain a intégré une série de mots anglais dans leur version espagnole. Voici quelques exemples de ce que les linguistes nomment aujourd’hui le “Spanglish” :

  • To rent : rentar (au lieu de « alquilar ») : Louer
  • To check : checar : Vérifier.
  • A car : un carro (au lieu de « un coche« ) : une voiture
  • A truck : una troca (camioneta) : Une camionnette

Les mots espagnols issus de la culture mexicaine :

  • ¿Mande? : comment ?
  • ¡No manches! : « incroyable » en version argo.
  • Orale: mot passe-partout, que les mexicains utilisent pour dire : « c’est incroyable ! », « dépêche-toi », « dépêchez-vous » …
  • ¡Está padre! : « c’est génial ! » en version argo.
  • ¿Que onda? /¿Que pasó? : version mexicaine de « what’s up »
  • Fresa : snob, bourgeois.
  • Gringo(a) : surnom réservé aux nord-Américains.
  • Guero(a) (ou huero): Il désigne les personnes à peau blanche.
  • Guey (prononcer wey): equivalent de mec, mon pote.

J’attire l’attention des lecteurs sur l’expression « ahorita ». Effectivement, alors qu’elle signifie littéralement  « maintenant » celle-ci est utilisée à foison et s’utilise réellement pour dire « j’arrive » dans un futur… Plus lointain que proche !
C’est un point important de la culture mexicaine à assimiler car il peut vite devenir gênant lorsqu’on attend quelqu’un qui nous dit “ahorita vengo”.

Enfin, un point a connaitre avant de se lancer dans un voyage au Mexique, en immersion dans un séjour linguistique ou encore dans une conversation avec un “chilango” le mot “coger” signifie prendre et n’a aucune connotation sexuelle comme en Espagne.

Les phrases simples en espagnol à utiliser en Colombie

L’espagnol en Colombie diffère d’une région à l’autre. Il est très marqué par l’influence ethnique.

Malheureusement plus célèbre à l’international pour ses cartels et un certain Pablo Emilio Escobar Gaviria – la série Narcos renforçant les clichés – la Colombie n’est pas reconnue pour ses vertus linguistiques.

En effet, de Bogotá à Carthagène en passant par Medellin, la Colombie possède une des formes d’espagnol les plus pures en Amérique Latine avec notamment une prononciation très claire.

Commune et à la fois différente pour chaque région, l’intonation colombienne en espagnol sonne comme une musique influencée par la large diversité ethnique qui compose ce pays.

Tout comme au Mexique, on utilise “usted” pour établir une conversation formelle. Fait marquant, deux amis qui se disputent utilisent usted pour se parler comme une insulte (Étrange pour les francophones).

Ici très peu d’anglicismes mais une multitude d’expressions propres composent l’espagnol colombien. En voici les exemples les plus communs :

  • No dar papaya: cette expression signifie ne pas « prendre le risque ».  Elle est très courante dans ce pays marqué par son extrême violence.
  • ¿Qué más? : « quoi de neuf ? », « qu’est-ce que tu racontes ? »
  • ¡Qué pena! : « quelle peine » ou « quel dommage ». En Colombie on l’utilise tout le temps pour s’excuser : pour interrompre quelqu’un, bousculer, demander une faveur ou déranger. Plutôt poli non ?
  • Que esté bien / Que le vaya bien / Que descanse … : « que vous soyez bien » / « bonne chance » / « que vous vous reposiez ». Une manière polie de se dire au revoir.
  • Qué mamera! / Qué pereza: version colombienne de « j’ai la flemme »
  • ¡Listo! : OK ! (alors que littéralement ça veut dire « prêt »)
  • Hágale : « fais-le » employé dans beaucoup de contextes différents. Pour dire « ok » ou encourager à faire quelque chose.
  • A la orden : signifie « à votre service » et « je vous en prie ». On l’entend partout chez tous les vendeurs de rue.
  • Parcero/parce/güevón/(her)mano: version colombienne de « mon poto »
  • Hágame un favor (impératif) ou Me hace un favor : On l’entend souvent pour demander un service.
  • ¡Chévere! / ¡Bacano! / ¡Qué chimba! : version colombienne de « ¡Génial! »
  • De una  : C’est une expression pour dire « Faisons-le », « allons-y »
  • Guayabo : « gueule de bois »
  • Prendido : version colombienne de « Tipsy » en anglais.
  • Bobo : « stupide ». On l’entend souvent de cette manière « no seas bobo »
  • Un man : un mec ! Sorte d’anglicisme colombien.
  • Regálame : Cela signifie « vends-moi » ou « donne-moi » d’une façon très propre aux colombiens.
  • Una pola : une bière ( pas partout en Colombie )
  • Re : « très ». C’est toujours utiliser en préfixe comme « re-chimba ».

Les phrases de base en espagnol à utiliser en Argentine

L’espagnol argentin est reconnaissable parmis des milliers. Il puise son originalité dans sa prononciation et l’utilisation de certains mots.

Loin d’un cours espagnol débutant dispensés dans les écoles de langues, le castellano argentin tient sa particularité dans le fait qu’il se distingue à la fois de l’espagnol d’Espagne et de celui du reste de l’Amérique Latine :

Parlé avec une rapidité proche de l’espagnol qui étonne en comparaison avec celui du Mexique ou de la Colombie.
Chanté avec des intonations proches de l’italien, dues à l’immigration italienne d’après la deuxième guerre mondiale.

Là où le castellano des Argentins puise son originalité réside essentiellement dans la prononciation de certaines lettres qu’on ne retrouve nulle part ailleurs.

Ainsi la sonorité « ch » est systématiquement employée comme règle de prononciation par les Argentins de Buenos Aires jusqu’à Iguazu dès que deux “l” se suivent ou lorsqu’on retrouve un “y “dans le mot.

Par exemple on entendra souvent “la cache” ou “como se chama” respectivement en lieu et place de “la calle” et “como se llama”.

D’autre part, le pays de Diego Maradona se démarque à nouveau dans l’utilisation de la grammaire espagnole. Le tutoiement sera par conséquent utilisé via la forme “vos” lorsqu’on utilise “tu” dans le reste des pays hispanophones et le  « vosotros » employé en Espagne sera passé aux oubliettes – comme dans le reste de l’Amérique Latine – au profit du “ustedes”.

En ce qui concerne le vocabulaire, il y a certains mots qu’il ne vaut mieux pas employer en Argentine, avant d’en connaître vraiment le sens.

  • Aguantar : soutenir/appuyer quelqu’un
  • Asado : barbecue
  • Bancar : supporter, aider, payer, donner
  • Birra : bière
  • Boliche : discothèque
  • Boludo : idiot (employé affectueusement entre amis, une insulte à l’égard d’un inconnu)
  • Bondi : bus
  • Botón/Cana : flic
  • Chabón/Chabona : enfant, garçon/fille (affectueux)
  • ¡Che! : Eh ! (expression typique du pays pour interpeller quelqu’un)
  • Chorro : voleur
  • Copado : buena onda
  • Coparse : adorer
  • Fiaca : flemme
  • Flaca/Flaco : nana/mec
  • Guita : fric, argent
  • Hinchapelotas : casse-pieds
  • Laburo : travail
  • Macanudo : super, génial
  • Mango : peso, plata (pièces de monnaie) / 1000 pesos
  • Mina : fille, nana
  • ¡Mira vos! : façon d’exprimer sa surprise ou sa perplexité
  • Morfar : manger
  • Mozo : garçon de bar ou de restaurant
  • Palo : un million de pesos
  • Pancho : « hot dog ». On en trouve beaucoup sur Buenos Aires.
  • Pibe/piba : mec/nana. On parle de Diego Maradona comme le « pibe de oro »
  • Pucho : cigarette
  • Quilombo : bordel

Et pour compléter votre savoir, découvrez aussi le top des citations espagnoles !

 

 

QUELQUES VIDÉOS POUR APPRENDRE L’ESPAGNE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.facebook.com/groups/1154370627973376/?hc_ref=ARTZmmWC9n35BMzUs-GimSEMTCtRXcJnD1-WmiDUlv72PZUqdB5jIGGIjK8YC-ESH9o

CENTRE CIVICO D’ORIHUELA COSTA

Club Crisol, 12€ pour l’année civile.

Cette cotisation vous donne accès à toute les activités du Club:

cours d’espagnol

Les inscriptions au Club Crisol se font les lundi et vendredi, au centre civique, à partir de 11h

chant, peinture, marche nordique, excursions, danses en ligne ou tango ….

http://www.orihuela.es/bienestar-social-juventud-sanidad-y-seguridad/centros-municipales-de-atencion-especializada/centro-civico/alameda-del-mar-orihuela-costa/

COURS D’ESPAGNOL ET ACTIVITES DIVERSES A L’ESPACIO CAMBALACHE – TORREVIEJA

BALLON FONFON PUBLIE

COURS D’ESPAGNOL ET ACTIVITES DIVERSES A L’ESPACIO CAMBALACHE – TORREVIEJA

Bonjour à tous.
Suite à la demande de certains d’entre vous, je propose d’organiser et animer des cours de pratique de l’espagnol.
Ceux et celles d’entre vous qui me connaissent déjà savent que, outre mon activité d’animatrice, l’espagnol est ma langue de tous les jours à la maison et surtout que je suis diplômée en Langues et Littératures Françaises et Romanes (ULB) option espagnol, et qu’enseigner est mon métier.
Ce serait donc un plaisir de partager mes connaissances avec vous, et surtout d’en construire de nouvelles ensemble.
Je propose des cours individuels ou en groupe, en m’adaptant bien sûr à vos besoins, mais également une série d’autres activités dans le local que mon mari Victor et moi-même avons à Torrevieja : projections de films, ateliers divers, cours de cocktailerie entre amis, le tout bien sûr en espagnol. Bref, apprendre en s’amusant, que demander de plus?
Voilà, si le coeur vous en dit, n’hésitez pas à me contacter pour plus d’infos, et à partager 😉
Hasta pronto,
Daphné

GROUPE DE DISCUSSION EN ESPAGNOL

Notre groupe fonctionne comme une auberge espagnole c’est-à dire que chacun apporte son propre bagage de connaissances pour le partager avec les autres.

Notre groupe est constitué de bénévoles et de membres volontaires autour d’un objectif commun :

le partage d’un savoir, en dehors de toutes autres considérations (mercantiles, philosophiques, politiques, idéologiques, religieuses).

Les activités sont accessibles aux membres expressément invités, qui ne font l’objet d’aucune exclusion.

Voilà pourquoi nos réunions sont réellement ouvertes à tous.  

Pour toutes inscriptions.

buckdany.espagnol@gmail.com

PACO DE SAN MIGUEL

 

site « me llamo Paco »

http://pacodesanmiguel.wixsite.com/pacovocabulario

APRENDRE L’ESPAGNOL

Vous voulez apprendre l’espagnol à connaître de nouvelles personnes dans une ambiance agréable avec un professeur natif qui vous parle de la vie espagnole, des coutumes et de l’histoire ?

Vous pouvez le faire dans leurs rêves https://www.facebook.com/Emsdreams/ le mardi ou le mercredi matin se joignant aux cours d’espagnol, à partir de la troisième semaine de septembre. Suivez ou aimez ma page pour plus de détails.

Mais si vous êtes à la recherche d’une à une leçon, veuillez m’en faire part pour plus d’informations.

E-BOOK GRATUIT POUR APPRENDRE L’ESPAGNOL EST DISPONIBLE

http://espagnol-pas-a-pas.fr/recevoir-gratuitement-mes-conseils-en-espagnol/

KÖNIGIN INSTITUT TORREVIEJA

En 1984, nous avons commencé un projet qui n’a cessé de croître au fil du temps. Aujourd’hui, nous sommes heureux d’accueillir plus de 1500 étudiants chaque année qui trouvent notre portefeuille de solutions de services à tous vos besoins.

Nous vous invitons à vous promener sur notre site, en sélectionnant l’information qui est d’intérêt. Nous espérons vous accueillir bientôt, personnellement. Vous pouvez également appeler

Tél. 96 550 54 89

http://www.konigin.es/

VOLVER : APPRENEZ L’ESPAGNOL GRÂCE À ALMODÓVAR !

http://espagnol-pas-a-pas.fr/volver-apprenez-lespagnol-grace-a-almodovar/

https://espagnol-pas-a-pas.fr/

APPRENDRE L’ESPAGNOL

APPRENDRE L’ESPAGNOL: 150 PHRASES EN ESPAGNOL POUR LES DÉBUTANTS

https://www.youtube.com/watch?list=PLqZfJXbRo-zQfL6-7ly9uGLRSheMQkf-N&v=yprYpsPxEfw&app=desktop

ECOLE FRANÇAISE EN ESPAGNE

https://www.google.com/maps/d/u/0/viewer?mid=1C1jH56RC76mLbPfDWhWPeLX9B14&ll=36.00663928104459%2C-6.6726489999999785&z=5

LAA SPANISH (Latin American Academy Spanish) es una academia latinoamericana

que enseña español online mediante videos,

los cuales desarrollan una historia en la cual se podrá aprender a escuchar, leer y escribir español de forma natural.

http://laaspanish.weebly.com/

 

Apprendre l’espagnol en 5 jours – Conversation pour les débutants

https://www.youtube.com/watch?v=EgZb7z_EOOU

 

Catherine Demarteau Puble

Buenas tardes a todos,

Depuis mon arrivée à Orihuela Costa, je me suis rendue compte que bcp de personnes ne dominaient pas trop bien l’espagnol…

Afin de profiter au maximum de ce merveilleux pays.

je vous propose des cours d’espagnol, débutant ou intermédiaire, par groupe de 4 à 6 pers. max ,ou particulier. Je me déplace dans un rayon de 20 km d’Orihuela Costa.

Contactez moi en privé pour plus d’infos.

A bientôt,

https://www.facebook.com/catherine.demarteau

Catherine

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire